Fievel - Yeux Noirs


16 novembre 2019

twitter.png (1 KB)   youtube.png (635 b)

ALERTE ROUGE FRISSONS!

Il aura fallu attendre 18 ans. 18 ans dans l'industrie musicale pour que nous vienne le premier frisson musical en français. Comme quoi, rien n'est jamais perdu d'avance et il ne faut pas désespérer!

Et c'est à Paris que se cache celui qui allait déclencher la sensation ultime que l'on recherche pour notre site : Fievel.

Avec une voix unique, un timbre reconnaissable parmi des milliers de voix (ce qui lui donne un énorme avantage, non négligeable pour un artiste), Fievel a su se créer un univers musical incroyable.

Tout est possible lorsqu'on écoute "Yeux Noirs", il suffit juste de fermer les yeux, de s'imaginer en train d'errer dans n'importe quel décor, et la magie opère. C'est assez rare, car souvent, il faut se creuser les méninges pour pouvoir se projeter aussi loin avec l'artiste.

Et après avoir reçu près de 10 000 chansons depuis le lancement d'Indie Music Center, le même schéma se reproduit souvent : le frisson se produit lors d'un final épique, après une montée graduelle en émotions. Mais Fievel inverse l'ordre des choses et nous a collé des frissons dans les premières secondes, dès qu'il s'est mis à chanter.

"Yeux Noirs" nous a conduit tout droit dans un univers musical mystique, à mi-chemin entre magie et poésie. La mélodie simple mais efficace, alterne entre passages piano-voix et et passages plus intenses, avec le chant des sirènes qui nous envoûte dès la première note. En matière de chant des sirènes, on a trouvé le chef-d'orchestre idéal. Les Frero Delavega peuvent aller se rhabiller.

Le texte est d'une beauté rare et échappe à la simplicité de tout ce que vous pouvez entendre à la radio de nos jours. Pour avoir connu beaucoup de programmateurs musicaux en radios, nombreux sont ceux qui aimeraient avoir un tel bijou en playlist. Même si en France, la découverte musicale en radio est encore un pari "risqué", avec cette chanson, le risque vaut le coup d'être pris.

D'habitude, pour prendre notre décision de vous présenter ou non un morceau, il nous faut 2 ou 3 écoutes d'affilée si on a le moindre doute. Dès les premières secondes de ce titre, on savait que ce serait OUI. Et un grand OUI.

Ce fameux chant des sirènes nous a conforté dans notre idée lorsque nos poils de bras se sont dressés à la verticale, et que les larmes ont commencé à monter devant tant de beauté.

On vous conseille une écoute avec un casque de bonne qualité, et à un niveau sonore élevé, pour profiter de chaque sensation. Car la production est à un très haut niveau de qualité.

La reverb apposée délicatement sur la voix est savamment dosée et renforce encore plus le côté magique de la voix de Fievel.

On a qu'un seul regret. Moins de 3 minutes, c'était bien trop court. Dieu merci, le bouton "Replay en boucle" existe.

Souvent, lorsqu'on a eu des frissons avec une chanson, on en écoute des centaines ensuite, puis on la réécoute, et la magie a un peu disparu. Mais en rédigeant cet article, le miracle s'est produit: PAF! Poils de bras à la verticale en moins d'une minute. Magique, non?

Mention spéciale pour la lyrics vidéo: l'univers de Fievel est aussi soigné visuellement que musicalement.

Premiers frissons en français. Forte addiction à la chanson. Notre coup de coeur de l'année? Ouais, on ose. C'est notre coup de coeur de l'année.