Indie music, c'est quoi?

Au premier abord, certains pourraient penser que "Indie Music" fait référence à de la musique indienne. Raté. En fait, "Indie" est l'abréviation de "Independant" en anglais. Comprenez donc "Musique indépendante".

D'ailleurs, à la base, la musique indépendante, c'était quand l'artiste se débrouillait tout seul, sans maison de disque, sans label, sans producteur...

Mais attention. "Indie" ne veut pas dire "Inconnu".

Car en fait, "Indie" est devenu un genre musical dans les années 90.

Et si on vous cite quelques artistes indie, vous aller vite comprendre : The Kooks, The Strokes, Franz Ferdinand, Muse, les Pixies, ou plus récemment l'italienne LP, Twenty One Pilots ou Bastille.

Et à l'heure du digital, les artistes "Indie", n'ayant plus besoin de maison de disques pour éclore, ils peuvent enregistrer, produire et diffuser seuls leur musique, et ils sont de plus en plus nombreux.

En fait, la musique indépendante a changé de définition dans les années 2010, et plus particulièrement à partir de 2015.

C'est désormais devenu la musique telle qu'on la connaissait encore en France il y a 15 ans, et qui passait à la radio.

Il n'y avait pas de rappeurs bourrés à l'auto-tune qui squattaient les charts. Pas d'Aya Nakamura, pas de Jul, pas de PNL. De la vraie musique.

Faite avec de vrais instruments et de vrais textes. Des chansons, quoi.

Cette musique existe toujours. C'est juste que les médias français l'ont fait disparaître pour nous gaver de Vitaa & Slimane, de Kendji, de Claudio Capéo ou de Gims, qui passent leur temps à nous donner des leçons de morale du genre "tu sais, dans la vie gnia gnia gnia".

Voila pourquoi nous sommes là. Parce qu'il y a encore de l'espoir.

La création musicale n'est pas morte! Vive la création musicale!