Pourquoi avons-nous choisi SubmitHub ?


06 mars 2020

ENGLISH VERSION ? Please scroll down!

france transparent.png (29 KB)Français

Pourquoi avons-nous choisi SubmitHub ? C'est une question qui mérite une réponse, en effet.

Tout d'abord, c'est quoi, SubmitHub?

La plateforme a été créée en 2015 par Jason Grishkoff, le créateur du blog "Indie Shuffle".

5 ans plus tard, la plate-forme qui regroupe plus de 1000 blogs, médias, labels, chaînes Youtube, playlisters Spotify... du monde entier.

Lassé de recevoir en vrac des centaines d'e-mails mal ciblés de la part d'artistes dans sa boîte de réception, Jason a eu l'idée de créer SubmitHub pour mettre en relation les artistes avec ces médias.

Un musicien (ou un label) peut donc soumettre sa musique à tous ces médias. Il existe sur la plate-forme deux moyens pour soumettre la musique.

Une façon gratuite. Le média peut très bien décliner la chanson après quelques secondes d'écoute, sans fournir de commentaire. Mais la réponse n'est pas garantie.

Une façon payante. Le site propose l'achat de "crédits", au prix de $6 les 5 crédits.

Et chaque média peut demander à fixer son tarif: 1 crédit ($0,50), 2 crédits ($1) ou 3 crédits ($1,50).

Toutefois, seul les administrateurs de SubmitHub ont le pouvoir d'accorder ou non ce changement de tarif aux médias présents sur la plate-forme (sinon ce serait trop facile, tout le monde choisirait le palier n°3, évidemment).

La soumission payante a un avantage: le média a 48 heures pour vous faire un retour d'au moins 10 mots sur votre musique, après l'avoir écouté pendant au moins 20 secondes.

Au-delà des 48 heures, sans réponse de la part du média, votre crédit vous est remboursé. Et là, on voit déjà certains musiciens qui ne connaissent pas SubmitHub, hurler au scandale.

Quoi? Payer pour qu'on écoute notre musique?

En tant que musicien, ils vous est probablement déjà arrivé d'envoyer votre musique par e-mail à un média, voire plusieurs centaines de médias. Quel a été votre taux de réponse? En général, le taux de réponse est proche... de zéro. Tout simplement parce que votre e-mail ne contenait pas toutes les informations.

J'ai travaillé pendant 11 ans sur des radios FM, et je peux vous confirmer qu'on recevait un mail toutes les 10 minutes pour nous dire "écoutez mon nouveau single, allez écouter mon album, allez voir mon clip"... Parfois même sans un bonjour, où des mails remplis de copier-collers foireux disant "si votre label m'accepte..." alors que nous étions une radio!

Lorsque j'avais ma radio en ligne "Pop'N'rocK", comme son nom l'indique, je diffusais de la musique pop et de la musique rock. Cela n'empêchait pas ma boîte mail de se remplir de chansons de rap, hip-hop ou R'n'B. C'est donc là une question de ciblage. Il fallait résoudre ce problème, autant pour les artistes que pour les médias, car il s'agissait d'une vraie perte de temps pour les deux parties.

Je vais être honnête, en tant que blog désormais reconnu internationalement, chez Indie Music Center, nous n'avons désormais qu'une seule adresse e-mail, et elle ne traîne nulle part. Elle nous est réservée pour nous connecter sur les différent sites internet que nous utilisons. Si par hasard, un artiste nous envoyait une chanson sur cette boîte mail, il n'aurait aucune réponse. Pourquoi?

De quoi a besoin un blog comme nous?

1. Du temps

Tout d'abord, il nous faut du temps. Beaucoup de temps, pour écouter les chansons, les analyser, les trier, écrire des Feedbacks, écrire un article comme celui que vous êtes en train de lire, créer du contenu, trouver des images attrayantes, créer du visuel pour notre blog ou pour nos playlists Spotify, gérer nos playlists Spotify, créer des vidéos pour notre chaîne Youtube, partager nos articles sur les réseaux sociaux... tout cela prend du temps. L'article que vous lisez nous a pris 3 heures. 

Pour chaque article parlant d'un artiste, nous consacrons environ 20 minutes. Nous sommes donc capables de "fournir", si j'ose dire, 3 articles par heure. Jusque là vous me suivez.

Si on se met à parcourir notre ancienne boîte mail, qui continue de recevoir de l'ordre de 100 à 120 messages par jour (que nous "trashons" régulièrement pour ne pas arriver à la saturation de la boîte mail), on va vite se rendre compte de plusieurs détails choquants. Parfois, on ne sait même pas qui a envoyé le mail. L'artiste? Son manager? Son label? Car souvent les mails ne sont même pas signés.

Ensuite, on va vite constater qu'il manque l'essentiel pour que nous puissions écrire une chronique: les liens des réseaux sociaux de l'artiste, indispensables pour diriger notre audience vers lui, et parfois il manque carrément la biographie. Donc nous devrions être en mesure d'écrire sur un artiste dont on ne sait rien, et vers lequel on ne peut pas rediriger notre audience? Nous ne sommes pas des machines. Alors bien sûr, on pourrait rechercher ces liens et cette bio grâce à Google. Sauf quand l'artiste s'appelle par exemple (exemple inventé) Michael John, et que Google nous sort des milliers de résultats, dont environ 90 musiciens qui s'appellent pareil. Lequel est le bon? Vous comprenez maintenant pourquoi le temps est important et peut vite devenir le cauchemar du blogueur? Une telle recherche peut prendre jusqu'à 15 minutes avant d'identifier le bon artiste. Et arrivés à ce stade, on a même pas commencé à écrire l'article, bien entendu, puisqu'on avait rien pour le faire!

Notre métier, c'est blogueur. C'est-à-dire rédacteur de contenu. Pas détective privé, dédié à la chasse aux informations. 

2. Les bonnes infos

Bien sûr, il nous faut un lien pour écouter la chanson, si elle n'est pas attachée à l'e-mail, en pièce jointe. Un lien qui fonctionne. Souvent, il est oublié. Comment trouver une chanson qui n'est pas encore sortie, via Google? Mission impossible!

Une biographie nous aide beaucoup à comprendre l'univers de l'artiste, son histoire, son vécu, son parcours. Pourriez-vous écrire du contenu sur un inconnu dont vous ne savez rien?

Les liens vers les réseaux sociaux et le site web de l'artiste sont aussi indispensables, pour que nos lecteurs puissent aller s'abonner aux profils ou à la newsletter de l'artiste.

3. Le bon ciblage

Comme on vous l'a dit précédemment, une campagne mal ciblée est inutile car complètement inefficace. Iriez-vous envoyer votre morceau de rap à un blog de rock? Non?

Eh bien pourtant, des milliers de rappeurs le font chaque jour à des milliers de médias. Erreur fatale. Ils seront totalement ignorés et auront perdu du temps et de l'énergie.

4. De l'argent. Bin ouais.

Avoir un blog n'est pas gratuit. Si tu nous lis et que tu veux lancer un blog musical, évalue bien les coûts en amont.

> Le nôtre est hébergé par la plate-forme belge Radio King. Nous les avons choisi car nous avons travaillé pendant des années avec eux lorsque nous avions des radios. Et la simplicité d'utilisation et le rendu final nous correspond tout à fait. Mais la qualité a un prix. 44 euros par mois. Soit 528 euros par an.

> Qui s'additionnent au nom de domaine, à l'hébergement pour les boîtes mails... environ 80 euros par an.

> Ce n'est pas fini. Aujourd'hui, pour être visible sur les réseaux sociaux, et en particulier Facebook/Instagram (c'est la même maison), il faut payer. Si tu ne payes pas, tu n'es pas visible. Comment promouvoir les artistes si on ne les rend pas visibles? Nous sponsorisons donc nos publications sur les réseaux sociaux. 400 euros par mois. Soit 4800 euros par an.

> Ce n'est toujours pas fini. Pour créer des vidéos pour notre chaîne Youtube, nous avons un abonnement à un logiciel d'édition vidéo. 25 euros par mois. Soit 300 euros par an.

> L'entretien du matériel. Deux ordinateurs, une tablette, un smartphone, un clavier intuitif, pour toujours visualiser ce que donne un article sur les différents supports. Le matériel informatique n'est pas infaillible. Nous avons dû investir dans un ordinateur et une tablette en moins de 6 mois (un peu plus de 1500 €). On change régulièrement des composants, tels que les disques durs. Nous utilisons un casque professionnel (200€) pour l'écoute des chansons. Ainsi qu'un caisson de basse personnel BassMe (129€). Et dans 1 an ou 2, on devra recommencer, car l'obsolescence programmée frappe très fort. Notre budget matériel, maintenant que l'on pratique depuis quelques années, est maintenant quantifiable: environ 2000€ par an.

On fait le total? ;) Minimum 7700 euros par an pour faire tourner le blog.

Considérant que chaque article nous rapporte 1,50 dollar de la part de SubmitHub, qu'on peut faire 3 articles par heure, on peut donc considérer qu'on se rémunère sur une base de 4,50 dollar de l'heure. Convertissez en Euros, et vous allez voir qu'on y perd vite au change. Ne comptez donc pas faire fortune avec un blog musical. Cela doit rester une passion, ou un tremplin vers autre chose.

Alors que nous apporte SubmitHub?

Tout! Les moyens techniques. Le côté pratique. L'argent pour faire tourner le blog.

1. Les moyens techniques et le côté pratique

> C'est vrai que si on se basait sur des soumissions reçues par mail, on devrait sans cesse jongler entre Youtube, Deezer, Spotify, Fanburst, Soundcloud... Submithub intègre un player. On peut donc écouter toutes les chansons au même endroit, sans changer de page ou de fenêtre. La file d'attente nous permet de pouvoir écouter les chansons les unes après les autres.

> Gérer une équipe. SubmitHub permet d'ajouter des collaborateurs à notre blog.

> Les barres de recherche, super pratique pour retrouver nos artistes.

> La possibilité de faire le tri dans les chansons. Accepter. Refuser. Garder pour plus tard. Prendre des notes dessus. Partager à quelqu'un de l'équipe. Encore une fois, tout est faisable au même endroit.

> Le chat intégré pour discuter avec les artistes. Un outil en or.

> La base de données énorme que met SubmitHub à notre disposition. Besoin de contacter un artiste? Direction le chat. Besoin de retrouver les chansons qu'il avait déjà envoyées précédemment, et les réécouter? C'est possible. Trouver sa bio? C'est possible. Trouver tous ses liens, réseaux sociaux et site web, c'est possible.

> Le bon ciblage. Nous avons coché les genres musicaux qui nous intéressent. Et globalement, les artistes se trompent très peu quand ils cochent le genre auquel appartient leur chanson.

2. L'argent

SubmitHub nous offre la possibilité de financer tous les coûts que vous avez vus lors du point précédent. Si le site nous rémunère plus qu'il n'en faut, alors nous utilisons cet argent prioritairement pour augmenter notre budget publicité sur les réseaux sociaux, pour promouvoir nos artistes, ainsi que notre blog. Et tout le monde est alors gagnant. Surtout nos artistes, à vrai dire!

Différents points de vue

Certains professionnels de l'industrie musicale ne l'entendent pas de cette oreille. Certains vont jusqu'à dire que les plateformes comme SubmitHub prennent l'argent des artistes pour du vent, et pour ne pas avoir de retour concret sur leur musique. Il est vrai que le minimum de 10 mots requis pour un feedback nous paraît un peu trop bas... Chez nous, c'est minimum 100 mots... On ne peut pas expliquer à un artiste pourquoi nous refusons sa chanson en 10 mots. L'artiste a travaillé en amont, sur l'écriture, la composition, l'enregistrement, le mixage, le mastering, parfois le clip vidéo, et on doit respecter ce travail.

Et c'est probablement là le problème qui crée chez certains un sentiment de frustration. Car certains blogs ont trouvé chez SubmitHub un moyen rapide de faire de l'argent, sans réellement faire du vrai blogging. Ils écoutent 20 secondes de la chanson, ça ne leur plaît pas, ils indiquent "c'était bien mais la mélodie ne m'a pas plu plus que ça, désolé". Voila. Le contrat est rempli en terme de nombre de mots. Mais pour l'artiste, c'est franchement honteux. Et ça s'en ressent sur les notes des blogs. Car oui, les artistes et les labels qui soumettent les chansons, peuvent noter les blogueurs. Sur leur qualité de commentaire notamment. Ce n'est pas pour rien si l'on oscille entre la 1ère et la 3ème place mondiale depuis quelques mois en terme de qualité. Parce qu'un blogueur donne de son temps. Et j'avoue que si certains prennent 20 secondes pour mettre 10 mots, et prennent 1 dollar au passage, c'est clairement du vol.

Plus récemment, Jason a mis en place sur SubmitHub le programme "Really Good Bloggers". Il consiste à offrir un petit bonus financier aux blogs qui font du vrai blogging (qui partagent en moins de 15 jours après l'approbation, qui écrivent un véritable article et pas simplement un copier-coller de la bio de l'artiste et qui font au moins 80% d'articles de blogs). C'est encourageant pour les vrais blogueurs que nous sommes, mais ça ne suffit pas à enrayer l'épidémie de prétendus blogueurs qui n'y connaissent rien, et bâclent leurs sessions d'écoute en envoyant clairement chier les artistes.

Notre point de vue

SubmitHub a tous les atouts que l'on recherche. Lorsqu'on en parle en France, entre professionnels de la musique, on appelle même ça "un réseau social". La plateforme a des sérieux atouts. Elle est rentable financièrement, et permet aux vrais blogueurs comme nous de couvrir leurs besoins. Le site nous fournit les artistes, et l'argent qui nous permet de nous maintenir en vie. Si SubmitHub recrutait davantage, comme par exemple des modérateurs qui surveilleraient les feedbacks que font certains blogs, ou leur durée d'écoute, et bannissaient ceux qui profite du système, alors Submithub deviendrait un paradis. Pour avoir échangé plusieurs fois avec Jason, nous avons constaté qu'il a d'énormes qualités humaines. Il est très à l'écoute, ouvert aux propositions d'amélioration, et facilement accessible. Et surtout. Il est gentil. Mais peut-être trop. Car les vrais blogueurs patissent de la mauvaise image que les faux blogueurs donnent du métier. Ces faux blogueurs sont majoritaires sur la plateforme. Et donc l'image de Submithub en prend un coup. Un peu plus de sévérité ne ferait pas de mal. Une vrai sélection des blogueurs, avec un vrai suivi sur leur travail serait le bienvenu. Et pourquoi pas une section pour mettre en avant les meilleurs.

Existe-t-il d'autres plateformes de ce genre ?

Oui. Bien sûr. Nous en avons testé 4 autres.

> Tout d'abord DropTrack. On l'a utilisé pendant plus d'un an. Une vrai catastrophe. On a beau renseigner les genres musicaux pop, rock, et folk, on reçoit du rap et du hip-hop à longueur de journée. Honnêtement, on y va très peu désormais. Car DropTrack a un gros défaut: il dévoile notre adresse mail dès qu'on fait un retour écrit à l'artiste, et on se fait envahir de spams. Peu réjouissant. La lecture se fait avec des players embarqués mais de trop petit format (surtout Soundcloud) où l'on ne peut pas progresser dans la chanson pour écouter un passage en particulier. Le support technique, pas réactif. 15 jours pour avoir une réponse affreuse du genre "c'était quoi votre question, en fait?" Bref. On a laissé tomber.

> HumanHuman n'est pas trop mal. On l'utilise en complément de SubmitHub . Les chansons reçues sont plus rares, de l'ordre de 3 à 4 par semaine. Mais on a 10 jours pour répondre, ce qui est mieux que 48 heures. Beaucoup moins de pression. Le principe est de répondre à 2, 3 ou 4 questions posées par l'artiste, du genre "Que pensez-vous de ma musique?", ou "Quels conseils me donneriez-vous pour m'améliorer", ou encore "Seriez-vous partant pour partager ma musique?". Il n'y a pas de minimum requis en terme de commentaire, mais on peut se faire plaisir en détaillant un peu plus. Le prix est fixé par le blog. Personnellement, nous avons fixé un prix à 2,80 euros (l'artiste paye en réalité 3,10 euros et HumanHuman prend sa marge au passage). La plateforme est plutôt bien fichue, mais très loin du côté pratique de SubmitHub. Aucun chat pour discuter avec les artistes. Malgré son nom, il manque cruellement d'une fonctionnalité d'échange, comme un chat intégré. Dommage, car le potentiel est là. Cependant, pour avoir échangé avec eux par mail, ils sont très sympa et très réactifs. On y a fait de belles découvertes. On continue de l'utiliser, pour l'instant, en attendant une amélioration.

> Groover, qui est français. De très bons atouts pour cette plateforme qui est la seule à exiger un statut professionnel pour pouvoir faire des encaissements. Un bon point, qui permet de faire un tri dans les blogueurs. On y reçoit majoritairement du contenu français. Ce qui est une bonne nouvelle pour nous, car si l'on peut promouvoir des artistes Made In France, c'est cool. La qualité de production est cependant rarement au rendez-vous, et le ciblage ne fonctionne pas. On reçoit des chansons dans des genres musicaux qui ne nous conviennent pas, malgré les filtres appliqués. Et les possibilités de contact avec l'artiste sont quasi inexistantes. Sauf lorsque l'on donne sa décision d'approuver ou non la chanson. Mais une fois que c'est fait, plus de contact. Enfin si. Par mail, car le site a laissé fuité notre adresse, et on se retrouve encore spammé et abonné à des newsletters alors qu'on a rien demandé. Dommage. Il y a, là aussi, un beau potentiel à développer en améliorant quelques points. Mais Dorian, l'un des créateurs, est très accessible par mail, et très pro. Je suis certain que Groover va faire sa place, en améliorant quelques petites choses, et peut s'imposer comme leader en France.

> Bitsubmit. Une grosse blague. On s'est inscrit il y a deux mois. On ne peut toujours pas s'en servir. On a un message en anglais qui dit "Votre compte n'a pas encore été activé. Nous examinons chaque candidature manuellement, alors merci de nous autoriser un délai de 5 jours". Et ça fait deux mois qu'on a ce message. Pas sérieux.

En conclusion

SubmitHub est plus qu'un outil de travail ou un partenaire. Il fait partie de notre quotidien. Sans SubmitHub, nous ne pourrions fournir autant de contenu musical de qualité. Nous sommes très sélectifs car nous n'acceptons que les chansons au fort pouvoir émotionnel et qui donnent des frissons. Mais nous y trouvons ce qu'on cherche. Peut-être une chanson toutes les 30 ou 40, mais ça nous suffit. La question de la réputation des blogueurs est importante et nous espérons que Jason mette en place un système permettant de faire du tri dans les blogueurs. Je sais qu'il regorge d'idées, et que c'est un très bon développeur web. La plateforme ne peut donc qu'évoluer dans le bon sens.

--------------------------------------------

english.png (32 KB)English

Why did we choose SubmitHub? It is a question that deserves an answer, of course.

First of all, what is SubmitHub?

The platform was created in 2015 by Jason Grishkoff, the owner of the "Indie Shuffle" blog.

5 years later, the platform which brings together more than 1000 blogs, media, labels, Youtube channels, Spotify playlisters ... from around the world.

Tired of receiving hundreds of poorly targeted emails from artists in his e-mail box, Jason had the idea of ​​creating SubmitHub, to connect artists with those outlets.

A musician (or a label) can therefore submit his music to a lot of media at the same time. There are two ways on the platform to submit music.

>A free way. But the blogger can decline the song after a few seconds of listening, without providing a comment. And the answer is not guaranteed.

> A paying way. The website allows the purchase of "credits", at the price of $6 for 5 credits.

And each media can ask to set its price: 1 credit ($0.50), 2 credits ($1) or 3 credits ($1.50).

However, only the administrators of SubmitHub have the power to grant or not this price change to the blogger (otherwise, it would be too easy, everyone would choose level 3, of course).

The paid submission has an advantage: the blogger has 48 hours to give you at least 10 words of feedback about your music, after listening to it for at least 20 seconds.

After 48 hours, if you didn't get an answer from the blogger, SubmitHub will refund your credit, and you can use it to submit again.

And there, we already see some musicians who do not know SubmitHub, howling with scandal...

What? Paying someone to listen to my music?

As a musician, you have probably already tried to send your music by e-mail to a media, or even several hundred media. What was your response rate? In general, the response rate is close to ... zero. Simply because your email did not contain all the information that a blogger needs.

I worked for 11 years on FM radios, and I can confirm that we received an email every 10 minutes to tell us "listen to my new single, go listen to my album, go see my music video" ... And even sometimes without a "hello", where emails filled with messy copy-and-paste saying "if your label accepts me ..." while we were a radio station!

When I had my online radio "Pop'N'rocK", as the name suggests, I played pop music and rock music. That didn't stop my mailbox from filling up with rap, hip-hop or R'n'B songs. So that's a targeting issue. This problem had to be solved, as much for the artists as for the media, because it was a real waste of time for both parties.

I'll be honest, as an internationally recognized blog now, at Indie Music Center, we now only have one email address, and it doesn't appear anywhere. It is reserved for us to connect to the different websites we use. If, by chance, an artist sent us a song on this mailbox, he won't get any answer. Why?

What does a blog like us need?

1. Time

First, we need time. Lots of time, to listen to songs, analyze them, sort them, write feedbacks, write an article like the one you are reading, create content, find attractive pictures, create visuals for our blog or for our Spotify playlists, manage our Spotify playlists, create videos for our Youtube channel, share our articles on social networks ... all these tasks take time. The article you are reading needed 3 hours, because we just didn't use Google Translator to offer an English version. We translated it by ourselves. You may find some mistakes, but we tried our best haha. Please forgive us, in this case ;)

For each article about an artist, we spend about 20 minutes. So we are able to "supply", if I dare to say so, 3 items per hour. Until then, are you still following me ?

If we start browsing our old mailbox, which continues to receive around 100 to 120 messages per day (which we "trash" regularly so as not to reach saturation of the mailbox), we will quickly report on several shocking details. Sometimes we don't even know who sent the email. The artist? His manager? His label? Because, believe it or not, but very often, the emails are not even signed!

Then, we will quickly notice that the essential is missing so that we can write a column: the links of the artist's social networks, essential to direct our audience towards him, and sometimes the biography is missing. So we should be able to write about an artist we don't know anything about, and to whom we can't redirect our audience? We are not machines. So of course, we could search for these links and this bio by ourselves, thanks to Google. Except when the artist is called for example (invented example) Michael John, and Google brings out thousands of results, including about 90 musicians who are called the same. Which is the correct one? You now understand, why time is important, and can quickly become a blogger's nightmare? Such a research can take up to 15 minutes before identifying the right artist. And at this point, we didn't even start writing the article, of course, since we had nothing to do it!

Our job is blogger. It means content creator. We're not private investigator, dedicated to hunting for information.

2. The right information

Of course, we need a link to listen to the song, if it's not attached to the email, as an attachment. A working link. And too often, it is forgotten. How to find a song that hasn't been released yet, via Google? Impossible mission!

A biography helps us a lot to understand the artist's universe, his history, his experience, his journey. Could you write content about a stranger you don't know anything about?

Links to social networks and the artist's website are also essential, so that our readers can subscribe to the artist's profiles or newsletter.

3. The right targeting

As said before, a poorly targeted campaign is useless because it's definitely ineffective. Would you send your rap track to a rock blog? No?

Well, however, thousands of rappers do it to thousands of media every day. Fatal error. They will be completely ignored and will have lost time and energy.

4. Money. Well, yeah. Money.

Having a blog is not free of costs. If you are reading us, and want to start a music blog, evaluate the costs before.

> Ours is hosted by the Belgian platform Radio King. We chose them because we worked with them for years when we used to own several radio stations. And the simplicity of use and the final user experience perfectly suits us. But quality comes at a price. 44 euros per month. So, 528 euros per year.

> Added to the domain name, hosting for mailboxes ... around 80 euros per year.

> It's not over. Today, to be visible on social media, and particularly Facebook / Instagram (it's the same house), you have to pay. If you don't pay, you're not visible. How can artists be promoted if they're not made visible? We therefore run PPC adds on social networks to promote artists. 400 euros per month. So, 4,800 euros per year.

> It's still not over. To create videos for our Youtube channel, we have a subscription to a video editing software. 25 euros per month. So, 300 euros per year.

> Equipment maintenance. Two computers, a tablet, a smartphone, so we can always see how an article is shown on different devices. IT equipment is not foolproof. We had to invest in a computer and a tablet in less than 6 months (just over € 1,500). Components are changed regularly, such as hard drives. We use professional headphones (200 €) to listen to the songs. As well as a BassMe, a personal subwoofer (€ 129). And in 1 or 2 years, we will have to start again, because the planned obsolescence is hitting very hard. Our material budget, now that we have been practicing for a few years, is now quantifiable: around 2000 € per year.

Do we add up? ;) Minimum 7700 euros per year to run the blog.

Considering that each article brings us $1.50 from SubmitHub, considering that we can make 3 articles per hour, we can therefore consider that we are paid on a basis of $4.50 an hour. Convert to Euros, and you will see that you lose quickly in exchange. So don't plan to become a millionair with a music blog. It must remain a passion, or a stepping stone to something else.

So what does SubmitHub bring us?

Everything! Technical means. The practical side. The money to run the blog.

1. Technical means and practicality

> It's true that, if we were only based on submissions received by email, we should constantly juggle between Youtube, Deezer, Spotify, Fanburst, Soundcloud ... SubmitHub integrates an audio player. We can therefore listen to all the songs at the same place, without moving to another tab or window. The queue allows us to listen to the songs one after the other.

> To manage a team. SubmitHub allows you to add collaborators to your blog.

> Search bars, very convenient for finding our artists.

> The ability to sort through songs. Accepted. Declined. Saved for later. We can add notes on it. Share to someone within the team. Again, everything is doable in one place.

> The integrated chat to chat with the artists. A golden tool.

> The huge database that SubmitHub puts at our disposal. Need to contact an artist? Go to the chat. Need to find the songs he had already sent previously, and listen to them again? It's possible. Finding a bio? It's possible. Finding all the links, social networks and website? it's possible.

> The right targeting. We have checked the musical genres that interest us. And overall, artists make very little mistake when they check the genre to which their song belongs.

2. Money

SubmitHub offers us the possibility to finance all the costs that you saw in the previous point. If the website pays us more than we need, then we use this money primarily to increase our advertising budget on social media, to promote our artists, as well as our blog. It's a win-win. Especially for our artists, to tell the truth!

Different points of view

Some professionals in the music industry don't really agree with the SubmitHub's concept. Some of them really go too far when they say that platforms like SubmitHub take artists' money for wind, and for not having a concrete feedback on their music. We agree that the minimum of 10 words required for feedback seems a little too low... With us, it's a 100 words minimum... We can't explain to an artist why we declined his song in 10 words. The artist worked a lot before, on writing, composing, recording, mixing, mastering, sometimes on the music video, and we must respect this work.

And this is probably the problem that creates in some people a kind of frustration feeling. Because some blogs have found in SubmitHub a quick way to make money, without actually doing real blogging. They listen to 20 seconds of the song, they don't like it, they say "it was good but I didn't like the melody more than that, sorry". Well done. The contract is fulfilled in terms of number of words. But for the artist, it is clearly shameful. And it shows on blog ratings. Because yes, the submitters can rate the bloggers. For example, about their feedback quality. It's not for nothing that we have oscillated between 1st and 3rd place in the world since a few months in terms of quality. Because a blogger gives his time. And I admit that if some people take 20 seconds to put 10 words, and take 1 dollar in passing, it is clearly theft.

More recently, Jason implemented the "Really Good Bloggers" program on SubmitHub. It consists of offering a small financial bonus to blogs that do real blogging (who share in less than 15 days after approval, who write a real article and not just copy and paste the artist's bio and who do at least 80% of blog posts). It is encouraging for the real bloggers that we are, but it is not enough to stem the epidemic of so-called bloggers who know nothing about music, and skip their listening sessions by providing the artists with shitty feedback.

Our point of view

SubmitHub has all the assets we were looking for. When we talk about it in France, between music professionals, we even call it "a social media". The platform has serious advantages. It is profitable financially, and allows real bloggers like us to cover their needs. The site provides us with the artists and the money that keeps us alive. If SubmitHub recruited more, such as moderators who would monitor the feedback that some blogs write, or their length of listening time, and ban those who take advantage of the system, then SubmitHub would become a paradise.

Having exchanged with Jason several times, we have seen that he has enormous human qualities. He is very attentive, opened to suggestions for improvement, and easily reachable. We always had an answer in a few minutes to each of our questions. And the most important point : he is nice. But maybe too much. Because real bloggers suffer from the bad reputation that false bloggers give of the job. These false bloggers are the majority on the platform. And so the reputation of SubmitHub suffers. A little more severity would not hurt. A real selection of bloggers, with a real follow-up on their work would be welcome. And why not a section to highlight the best bloggers.

Are there other platforms of this kind ?

Yes. Of course. We tested 4 others.

> First of all, DropTrack. We used it for over a year. A real disaster. We can chose pop, rock, and folk music genres, and we receive rap and hip-hop all day long. Honestly, we rarely use it now. Because DropTrack has a big problem: it reveals our email address as soon as we make a written feedback to the artist, and we get invaded by spam. Not very encouraging. We can listen to the tracks through embedded players but too small (especially Soundcloud) where you can not progress in the song to listen to a particular part. The technical support is not reactive. 15 days to get an awful answer like "what was your question, actually?" In short. We gave up.

> HumanHuman is not too bad. We use it in addition to SubmitHub. The songs received are rarer, around 3 to 4 per week. But we have 10 days to answer to each submission, which is better than 48 hours. Much less pressure. The goal is to answer 2, 3 or 4 questions asked by the artist, like "What do you think of my music?", Or "What advice would you give me to improve", or "Would you share my music?". There is no minimum words required in terms of comments, but we can have fun by detailing a little bit more. The price is set by the blog. Personally, we set a price at 2.80 euros (the artist actually pays 3.10 euros and HumanHuman takes his margin in the process). The platform is pretty good, but very far from the practical side of SubmitHub. No possibility to chat with artists. Despite its name, it's sorely lacking in talking functionality, like a built-in chat. Too bad, because the potential is there. However, after having communicated with them by email, we can tell that they are very friendly and very responsive. We made great discoveries there. We continue to use it, for the moment, waiting for some improvement.

> Groover, who's French. Very good assets for this platform which is the only one to require a professional status to be able to cash out money. A good point, which allows you to sort through bloggers. We mostly receive French content. Which is good news for us, because if we can promote Made In France artists, it's cool. The quality of production is however rarely there, and targeting does not work. We receive songs in musical genres that don't suit us, despite the filters we applied. And the possibilities of contact with the artist are almost nonexistent. Except when you decide whether to approve the song or not. But once it's done, no more contact. Hum. Sometimes, you have some contacts. By email, because the website has leaked our email address, and we still find ourselves spammed and subscribed to newsletters we didn't want to receive. Pity. Here, too, there is great potential to develop by improving a few points. But Dorian, one of the owners, is very reachable by email, and very professional. I'm pretty sure that Groover will make its way, by improving a few things, and can establish itself as a leader in France.

> Bitsubmit. A big joke. We signed up 2 months ago. We still can't use it. We have a message in English that says "Your account has not been activated yet. We manually review each application , so please allow us 5 working days". And we've had this message for 2 months now. Not serious.

In conclusion

SubmitHub is more than a working tool or a partner. It's a part of our daily life. Without SubmitHub, we would not be able to provide that much quality music content. We are very selective because we only accept songs with strong emotional power and which give chills. But we find there what we're looking for. Maybe one song every 30 or 40, but that's enough for us. The question of the reputation of bloggers is important and we hope that Jason will set up a system to sort through bloggers. I know that he is full of ideas, and that he is a very good web developer. The platform can therefore only evolve in the right direction.